Quelques mots en guise de préambule

Ce site est en cours de construction, peut-être le sera-t-il toujours, en permanente évolution comme l’espace où nous vivons. Son objectif est de permettre de compiler des photos, des sons et des documents divers sur Toulouse, sa transformation et les diverses façons dont on l’habite. Avec dans l’idée que l’organisation de l’espace est à la fois condition et résultat des rapports sociaux : le prix des loyers et des transports ; les autorisations et les interdictions ; les aménagements et les équipements ; les constructions et les destructions et tout l’infini d’éléments qui constitue la « Ville ». Le pari étant qu’éclairer le pourquoi et le comment de tout cela pourrait nous donner quelques prises sur cet espace où nous habitons. Ce texte tente de donner quelques indications quant aux intentions du site, même si, en fin de compte, comme en toute chose, la réelle définition se fera dans et par la pratique.

Ce site est une initiative du CRU, collectif de radiographie urbaine. Au préalable, il y a eu des années de reportage, de petits documentaires, des captations sonores ; il y a eu aussi des observations, des « enquêtes », des tentatives pour comprendre ce qui se passait dans cette ville ; et enfin, une sorte de pratique compulsive de la photographie, sans but et sans talent particulier, l’envie de saisir ce qui se déroule sur les murs, dans les rues. Le site apparait alors comme un moyen de mettre à disposition ce qui a été compilé au fil des années. C’est une recherche d’une forme d’écriture non linéaire en quelque sorte, qui permette à la fois, une multitude d’auteur·es, mais aussi de lectures. D’un point de vue technique, le site a été codé sous SPIP par Outrenet avec l’intention que la conception rende possible, et simple, la publication collaborative.

Au-delà d’une intention d’écriture il y a aussi un de désir de partage, de se doter d’un outil de travail, qui aide à comprendre, à se projeter, à donner de la densité à nos mémoires. Par la pratique de l’archive vivante et du témoignage, de l’enquête et de la narration. C’est le sens de cet adjectif « sensible » qui fait référence à l’expérience, individuelle et collective. Avec l’intuition que, raconter, se raconter, contribue à donner de la prise sur l’espace dans lequel nous vivons. Relier les liens épars des souvenirs singuliers pour participer à écrire des histoires comme autant de repères sur un cheminement qui se fait au présent. Ces histoires sont faites comme les cairns, ces petits amas de pierres qui marquent les sentiers de montagne, dans la répétition de gestes ordinaires, des randonneuses et des randonneurs, pierre par pierre.

Nous ? Qui nous ? Pas seulement nous qui écrivons. C’est là un nous à venir, un nous espéré, désiré. Un alliage improbable qui donnerait de la douceur à nos quotidiens. Un nous qui n’est pas un nous tous, universel. Un nous qui pourrait le devenir, mais qui est d’abord un nous autres, un nous toutes, un nous les damné·es de la terre, et même pourquoi pas un moi-je… Un nous ici et maintenant, situé à Toulouse simplement parce que c’est là que nous sommes, sans chauvinisme aucun, ce pourrait être n’importe où ailleurs.

Espace de dissensions et de sécessions, espace d’élaborations parmi d’autres, existant ou possible, ce site ne cherche pas à réduire la multiplicité de nos réalités à un récit commun.
Chacun·e peut proposer une image, un montage sonore, un son brut, une photo, un article... Cette proposition est validée ou non par l’équipe qui prend part à la vie du site. Quels sont les critères de validation et d’invalidation ? À l’heure d’écrire ces lignes, il est difficile de lister des règles précises, disons que nous porterons une attention soutenue et exigeante aux quelques jalons compilés ci-dessous pour donner une idée plus claire de notre position.

Ce site n’a pas vocation à donner de la place et de l’exposition aux multiples dominations qui traversent ce monde.
Ce site n’a pas vocation à servir l’histoire de ceux et celles qui vivent de la sueur et des larmes.
Ce site n’a pas vocation à déposséder ceux et celles qui possèdent si peu, de leur vie, de leurs histoires, de leurs secrets.
Ce site porte une grande importance à la production de l’espace.
Ce site publie les documents géolocalisés à travers des cartes.
Ce site fonctionne avec des appels à contribution.
Ce site est ouvert aux propositions.
Ce site veut donner de la place à des écritures théoriques, qui manient le concept.
Ce site veut donner de la place à des colères, des témoignages.
Ce site veut tenter de ne pas hiérarchiser les savoirs.
Ce site veut laisser de la place aux lectrices et lecteurs dans l’élaboration de leur point de vue.
Ce site veut aider à la publication, par l’échange et/ou l’aide technique.
Ce site veut être une contribution à la transformation du monde et à la beauté des choses.

Ce site est initié par le Collectif de Radiographie Urbaine : cru.t@grrlz.net

Un premier appel à contribution pour l’automne 2022 : Mémoires d’une ville… quelle histoire ! est disponible ici.

Toulouse, mai 2002